alchimiste


alchimiste

alchimiste [ alʃimist ] n.
• 1532; alkemiste v. 1370; de alchimie
Personne qui s'occupait d'alchimie. La pierre philosophale des alchimistes du Moyen Âge.

alchimiste nom Praticien de l'alchimie.

alchimiste
n. m. Celui qui s'occupe d'alchimie.

⇒ALCHIMISTE, subst. et adj.
I.— Emploi subst.
A.— Celui qui pratique l'alchimie :
1. Les alchimistes passaient leur vie à chercher ce qu'ils appelaient la Pierre philosophale ou le Grand œuvre, c'est-à-dire un moyen d'opérer la transmutation des métaux.
Ac. 1835-1932.
2. ... de son temps, il y avait encore des alchimistes, des devins et des sorciers; on méconnoissoit assez la religion dans la plus grande partie de l'Europe pour croire qu'elle interdisoit une vérité quelconque, elle qui conduit à toutes. Bacon fut frappé de ces erreurs, son siècle penchoit vers la superstition comme le nôtre vers l'incrédulité : ...
G. DE STAËL, De l'Allemagne, t. 4, 1810, p. 23.
3. ... Werner, archevêque de Cologne, loge et entretient de 1380 à 1418 des alchimistes qui ne font pas d'or, mais qui trouvent, en cheminant vers la pierre philosophale, plusieurs des grandes lois de la chimie.
V. HUGO, Le Rhin, 1842, p. 118.
4. ... à mesure que ses liaisons avec le monde des alchimistes et des sorciers se resserrent, il se jette dans l'occulte...
J.-K. HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 83.
5. ... il tentait d'obtenir l'appui de Papa. Il lui apporta un jour un petit lingot d'or qu'un alchimiste avait tiré sous ses yeux d'un morceau de plomb : ce secret devait nous rendre tous millionnaires, si seulement nous consentions une avance à l'inventeur.
S. DE BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 65.
B.— Au fig. [Fréquemment avec un compl. déterminatif prép. de, pour indiquer le domaine de la recherche]
1. Celui qui recherche quelque chose d'exceptionnel, d'utopique :
6. Qu'ils cherchent, qu'ils cherchent encore, qu'ils reculent sans cesse les limites de leur bonheur, ces alchimistes de l'horticulture! Qu'ils proposent des prix de soixante et de cent mille florins pour qui résoudra leurs ambitieux problèmes! Moi, j'ai trouvé ma tulipe noire et mon dahlia bleu! Fleur incomparable, tulipe retrouvée, allégorique dahlia, ...
Ch. BAUDELAIRE, Petits poèmes en prose, L'Invitation au voyage, 1867, pp. 89-90.
2. Domaine de la pensée ou de la création artistique. Celui qui veut ou sait obtenir de mystérieuses transformations :
7. Il y a une religion universelle faite pour les alchimistes de la pensée, une religion qui se dégage de l'homme, considéré comme memento divin.
Ch. BAUDELAIRE, Mon cœur mis à nu, 1867, p. 658.
8. C'est [Rembrandt] un génie romantique dans toute la force du mot, un alchimiste de la couleur, un magicien de la lumière.
T. GAUTIER, Guide de l'amateur au musée du Louvre, 1872, p. 55.
9. [Debussy] Tout objet lui est sentiment et sa musique est une peinture de l'émotion par l'émotion; la subtile magie des accords en est l'instrument : et la nuance, le moyen dont il possède tous les secrets en tout-puissant alchimiste.
A. SUARÈS, Debussy, 1936, p. 19.
C.— P. anal., ENTOMOL. ,,Nom donné par Geoffroy à une espèce de lépidoptères nocturnes.`` (BESCH. 1845).
II.— Emploi adj., rare. Qui est propre aux alchimistes :
10. ... la France a été providentiellement créée pour la recherche du Vrai préférablement au Beau... le caractère utopique, communiste, alchimiste de tous les cerveaux ne lui permet qu'une passion exclusive, celle des formules sociales.
Ch. BAUDELAIRE, L'Art romantique, 1867, p. 478.
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[]. 2. Forme graph. — FÉR. 1768 écrit alchymiste. Ac. Compl. 1842 a la forme concurrente alchémiste.
Étymol. ET HIST. — Ca 1370 alkemiste (La Grande chirurgie de G. de Chauliac d'apr. Fr. mod. 1965, p. 201); 1442 « celui qui s'occupe d'alchimie » (LE FRANC, Champ. des Dam., f° 65 v° ds GDF. Compl. : Archemiste); 1532 alchymiste « id. » (RAB., Gargantua, XXIV, éd. A. Lefranc, p. 238 : ou alloient veoir les lapidaires orfèvres et tailleurs de pierreries, ou les alchymistes et monoyeurs).
Empr. au lat. médiév. alchimista, de même sens, attesté dep. ca 1200, Alfredus Anglicus ds Mittellat. W. s.v., 437, 9; cf. ALBERT LE GRAND, Miner., 3, 1, 3, p. 62 b, 48, ibid., 437, 13 : imperiti... alchimistarum.
STAT. — Fréq. abs. litt. :104.
BBG. — BÉL. 1957. — NELLI 1968. — NYSTEN 1814-20. — ST-EDME t. 1 1824.

alchimiste [alʃimist] n.
ÉTYM. V. 1370, alkemiste; alchymiste, Rabelais, 1532; de alchimie.
1 Personne qui s'occupait d'alchimie. (vx) Adepte, alambiqueur, souffleur; archimagie.REM. Le féminin une alchimiste est absent des documentations consultées. — Pour trouver la pierre philosophale et faire de l'or, les alchimistes soufflaient dans leurs fourneaux, brûlaient la matière, la calcinaient, la sublimaient. || Le dogme des alchimistes, affirmant que l'or (cit. 7) domptait les maux.Élixir des alchimistes : magistère.Poudre des alchimistes (poudre de projection). || Laboratoire d'alchimiste.
1 Et enfin pour les mauvaises doctrines, je pensais déjà connaître assez ce qu'elles valaient, pour n'être plus sujet à être trompé ni par les promesses d'un alchimiste, ni par les prédictions d'un astrologue (…)
Descartes, Discours de la méthode, I.
2 Les alchimistes tâchent à profiter de la passion qu'on a pour les richesses, en promettant des montagnes d'or à ceux qui les écoutent (…)
Molière, l'Amour médecin, III, 1.
3 (…) Werner, archevêque de Cologne, loge et entretient de 1380 à 1418 des alchimistes qui ne font pas d'or, mais qui trouvent, en cheminant vers la pierre philosophale, plusieurs des grandes lois de la chimie.
Hugo, le Rhin, p. 118.
3.1 L'avare voulait rester seul comme un alchimiste à son fourneau.
Balzac, Eugénie Grandet, éd. 1838, p. 112-113.
2 Personne qui recherche un secret inaccessible par des opérations plus ou moins mystérieuses. Alchimie, 2.(Concret). || Les artistes, les grands peintres sont des alchimistes de la couleur.(Abstrait). || Un alchimiste de la pensée.
4 M. Mikimoto, qui apprit aux huîtres à imiter les perles, se place parmi les plus grands alchimistes de l'histoire.
Yéfime, le Japon, p. 8.
REM. Le féminin n'est signalé par aucun dictionnaire et semble rare; il serait toutefois normal dans ce sens. Une grande alchimiste des sons, des mots.
3 Adj. Rare. Propre aux alchimistes (Baudelaire, in T. L. F.).Par ext. Alchimique (de manière active).
5 De toute façon, tenir un journal est une entreprise dangereuse parce qu'alchimiste. Elle modifie son auteur par deux brèches.
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 396.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • alchimiste — ALCHIMISTE. s. m. Celui qui cultive l Alchimie …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Alchimiste — Alchimie Jan van der Straet Le laboratoire de l alchimiste (1551) L alchimie est une discipline qui recouvre un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux …   Wikipédia en Français

  • alchimiste — (al chi mi st ) s. m. Celui qui s occupe d alchimie. •   Tu vas, dis tu, vieux et pauvre alchimiste, Tirer de l or des métaux indigents, BÉRANG. Alchim.. HISTORIQUE    XVIe s. •   Le commun langage des alquemistes, c est qu ils promettent un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ALCHIMISTE —     Cet al emphatique met l alchimiste autant au dessus du chimiste ordinaire que l or qu il compose est au dessus des autres métaux. L Allemagne est encore pleine de gens qui cherchent la pierre philosophale, comme on a cherché l eau d… …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • ALCHIMISTE — s. m. Celui qui s occupe d alchimie. Les alchimistes passaient leur vie à chercher ce qu ils appelaient la Pierre philosophale ou le Grand oeuvre, c est à dire, un moyen d opérer la transmutation des métaux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ALCHIMISTE — n. m. Celui qui s’occupait d’alchimie. Les alchimistes passaient leur vie à chercher ce qu’ils appelaient la Pierre philosophale ou le Grand oeuvre, c’est à dire un moyen d’opérer la transmutation des métaux …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Alchimiste (Homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un alchimiste est celui qui pratique l alchimie, il peut aussi désigner: L Alchimiste, un roman de Paulo Coelho. L Alchimiste, une œuvre de Gérard de… …   Wikipédia en Français

  • Alchimiste (homonymie) — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Un alchimiste est celui qui pratique l alchimie, il peut aussi désigner: L Alchimiste, un roman de Paulo Coelho. L Alchimiste, une œuvre de Gérard de… …   Wikipédia en Français

  • Fulmetal alchimiste — Fullmetal alchemist Full metal Alchemist 鋼の錬金術師 FULL METAL ALCHEMIST (Hagane no Renkinjutsushi FullMetal Alchemist) Type Shōnen Genre avent …   Wikipédia en Français

  • Thomas Norton (alchimiste) —  Cet article traite du Thomas Norton alchimiste du XVe. Pour l écrivain du XVIe voir Thomas Norton Pour les articles homonymes, voir Norton …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.